Le temps méridien

L’équipe des intervenants du restaurant scolaire (service restauration, service entretien et service animation)

Ecole primaire Sainte-Marie

Le temps méridien de 11h45 à 12h55, entre le moment où les enfants sortent de la classe et celui où ils sont raccompagnés sur la cour de récréation se décompose en plusieurs temps :

  • le transfert en bus (11h45-12h)
  • le temps de restauration (12h-12h40)
  • le retour à l’école (12h40-12h55)

 

Ecole les tilleuls

Le temps méridien de 12h15 à 13h35, entre le moment où les enfants sortent de la classe et celui où ils y retournent se décompose en plusieurs temps :

  • un temps de récréation (12h15-12h35)
  • Le pointage tablette (12h35-12h50)
  • Le temps de restauration (12h50-13h30)
  • Le retour dans la cour de récréation (13h30-13h35)

Les objectifs de la pause méridienne

1ère mission : Proposer à l’enfant un repas de qualité, en quantité adaptée à ses besoins, dans les meilleures conditions de sécurité et d’hygiène

  • L’enfant est éveillé au gout
    • Il prend plaisir à manger
    • Le choix des repas prend en compte la diversité des aliments et leur saisonnalité
    • Le personnel invite l’enfant à la découverte sensorielle des aliments
  • L’enfant est informé sur l’équilibre nutritionnel
    • Le personnel sensibilise l’enfant à l’équilibre nutritionnel
    • Les repas servis satisfont aux besoins nutritionnels

Pour y parvenir, les personnels sont formés (formation 2016/2017) et une information complémentaire  doit être apportée sur des temps différés (TAP notamment)

  • L’enfant est associé et responsabilisé sur l’organisation de son repas
    • Il goute à tout
    • Il choisit sa place par niveau
    • Un responsable de table est nommé (après l’entrée) pour l’eau, à partir du CP
    • Il participe au tri, au débarrassage, au nettoyage (éponge)
  • L’enfant doit respecter les règles d’hygiène
    • Lavage des mains
    • Manger proprement
  • Le personnel concourt à l’obligation de résultat pour la sécurité liée à l’alimentation
    • Prévenir les intoxications alimentaires
    • Eviter les incidents et les accidents
    • Vigilance enfants allergiques
  • Le personnel du restaurant scolaire garantit un repas équilibré et adapté à chaque âge

2ème mission : garantir à l’enfant sa sécurité physique et psycho-affective

  • Les rythmes et besoins de l’enfant sont respectés
    • Le service du repas doit s’adapter autant que possible à ses rythmes et besoins et non l’inverse. La durée du repas est de 40 à 45 minutes.
    • Il faut instaurer des temps de calme
      • Au début, lecture du menu
      • Avant le fromage ou le dessert, avec rappel du tri
    • Il ne faut pas, dans la mesure du raisonnable, presser l’enfant à manger
  • L’organisation de la pause méridienne permet à l’enfant d’exister en tant qu’être unique, différent des autres
    • Respecter et faire respecter l’enfant quels que soient sa culture, son handicap, sa maladie
    • L’intégrer au groupe, dans ses règles et ses habitudes
  • Les conditions d’organisation permettent à l’enfant d’avoir des repères rassurants et structurants
    • Respecter les affinités entre enfants
    • Instaurer des rituels, un climat familier et équitable
    • Créer des liens de confiance avec l’agent qui mange à table, et plus largement avec les personnels de service
    • Organiser le déroulement et poser les règles de la pause méridienne de façon régulière, transparente et compréhensive
      • En début d’année, intervention dans les classes
      • Régulièrement dans l’année, quand c’est jugé nécessaire
    • La pause méridienne doit être un moment d’échange et de plaisir
      • Il s’agit d’une pause, l’enfant doit pouvoir se déconnecter de la classe
      • Mettre en place des animations ponctuelles
      • Offrir un cadre confortable
      • Etablir une relation bienveillante et cordiale avec les enfants
    • Les différents acteurs adultes de la pause méridienne doivent faire preuve de cohésion et de cohérence
      • Partage des mêmes intentions éducatives
      • S’approprier le code de bonnes conduites
      • L’appliquer de la même façon
      • Exiger la politesse, entre adultes, avec les enfants et entre enfants
    • Les enfants doivent évoluer dans un cadre sécuritaire garanti
      • Encadrement suffisant
      • Contrôler les absences/présences via le pointage nominatif
      • Réagir immédiatement en cas de blessure

3ème mission : Permettre à l’enfant d’acquérir, dans la convivialité les notions d’autonomie, de responsabilité et de socialisation

  • Dans une perspective d’avenir, assurer l’indépendance de l’enfant
    • Permettre à l’enfant d’accroitre son autonomie, d’agie et de penser
    • Permettre à l’enfant de développer sa motricité fine
    • Accompagner et valoriser les progrès, les actions positives ( à l’oral, sur le permis à points)
  • Les enfants ont éduqués à la vie en collectivité et responsabilisés
    • Il apprend à vivre ensemble
    • Il identifie les valeurs du groupe
    • Il participe à des actions en faveur du groupe
    • Tout n’est pas permis, il y a de règles, des usages, des bonnes pratiques
    • L’adulte apprend et montre à l’enfant
      • La valeur du respect
      • De la tolérance
      • Du dialogue
      • De la solidarité
      • De l’intérêt général
    • L’enfant doit assumer ses actes et paroles, prendre conscience que ses paroles ou actions peut créer chez l’autre du bien-être ou au contraire du désarroi